Dorcas et Leanne – Je suis en train de prendre une vidéo avec mon iPhone

Dorcas et Leanne

Avez-vous déjà rencontre quelqu’un qui est devenu à l’instant même (pour citer Anne aux pignons verts) une amie de cœur?

Cela m’est arrivé récemment en Zambie. Des amis canadiens, John et Ruth Kerr, m’ont présentée à Dorcas en me disant :  Il faut absolument que tu la rencontres!

Dorcas et moi nous sommes assises sous un arbre et avons parlé, réalisant très vite que nous avions beaucoup en commun : nous étions toutes les deux des femmes en position de leadership, des épouses et des mamans, faisant de notre mieux pour maintenir notre équilibre à travers tout cela. Dorcas est mariée et mère de quatre enfants, mais elle élève aussi la fille de sa sœur… ce qui est très courant dans le sud de l’Afrique.

Dorcas a fait preuve de sens du leadership tôt dans sa vie. Elle n’a pas eu peur de parler haut et fort en allant à contre-courant. Jeune fille, sa mère lui disait de « garder ses paroles dans son cœur », autrement dit, « Ne sois pas si obstinée dans tes opinions ». Bien qu’elle ait été excellente en tant que jeune femme comme administratrice, elle se sentait appelée à diriger une église. Elle remettait toujours cet appel à plus tard pour diverses raisons : manque de ressources, manque de confiance en soi et manque de modèles à suivre. Il y a environ trois ans, elle ne pouvait plus tenir et s’inscrivit donc au Trans Africa Theological College. Elle étudie maintenant en troisième année et doit obtenir son diplôme en juillet 2016.

Son rôle de leader n’attend cependant pas qu’elle ait reçu son diplôme. Elle le remplit en ce moment même. Elle dirige un ministère des femmes dans la ceinture du cuivre à Kitwe en Zambie mais d’une façon bien différente. Elle raconte que les femmes zambiennes se contentent souvent de rester dans l’ombre et de servir en coulisse. Elle rencontre des femmes fortes et douées qui se retiennent ou continuent de subir des relations abusives, sans comprendre qu’elles méritent mieux. Selon Dorcas, c’est parce que les Zambiennes ne comprennent pas leur valeur. Dorcas les appelle à s’élever à des niveaux plus importants d’influence… en les aidant à découvrir qui elles sont. Cela est inspirant.

Dorcas a dit une chose que j’ai trouvée fort intéressante. Elle a dit : « Je ne suis pas une avocate des droits de la femme… Je prêche l’évangile… et l’évangile est un évangile de JUSTICE!  Nous sommes bien d’accord là-dessus.

Comment